Maître Kawada m'a montré le shiatsu de la source, le retour à l'ancestral, avec ressenti, dans la modestie. Maître Kawada fut lui-même étudiant de Namikoshi et de Masunaga, remontant au livre de l'empereur jaune, base de la médecine traditionnelle chinoise de l'acupuncture, et le livre I-Ching du changement. De par sa connaissance spécifique,  Maître Kawada consacre beaucoup d'attention aux huit vaisseaux merveilleux



Je suis très reconnaissante à Sensei Kawada d'avoir partagé avec moi sa connection profonde aux origines du shiatsu, reliant les energies du ciel et de la terre. Il m'a enseigné de nombreuses bases de la médecine traditionnelle chinoise sémant des graines qui continuent à grandir et éclorer en moi en profondeur. Je tiens aussi à le remercier pour sa chaleur et sa modestie. Maître Kawada est également un très grand artiste.

 

Kawada Sensei vit et travaille à Bruxelles.

 

-> Livre "Shiatsu essentiel" de Yuichi Kawada et Stephen Karcher

 

-> Plus sur Kawada Sensei et son école de Shiatsu

 

 

 

Le Waraku est une discipline développée par Maeda Sensei, un ancien champion du monde de karaté oeuvrant auprès du groupe shinto Oomoto ( le fondateur de l'Aïkido , Ueshiba Sensei , était aussi un de ses membres. Grâce à Kishi Sensei , j'ai pu rencontrer Maeda Sensei lors d'un atelier en Belgique et j'ai été immédiatement fascinée pour cette discipline profonde japonaise qui ressemble parfois à une danse fluide, parfois comme une forme méditative, accompagnée de sons, les vibrations de l'univers à travers l'étude de Kototama .

Le Waraku consiste en des mouvements en spirale, pratiqués avec la respiration et les sons (Kototama), comme dans beaucoup d' arts traditionnels japonais   "Budo", cérémonie du thé , et le théâtre Nô .

Le Waraku est pratiqué, juste en employant les mains, mais aussi avec une épée en bois (Tsurugi), amplificateur des énergies du Ciel et de la Terre . Il apporte harmonie de l'énergie et du centre . Corps et esprit faisant un.

Maeda Sensei considère le Waraku comme un "Budo" , un art menant sur le chemin de la paix et de l'épanouissement de chaque être vivant , plutôt que comme une façon d'attaquer ou de se défendre d'autres personnes. Le Waraku enseigne, comme l'aïkido, un chemin spirituel en communion avec la divinité « kami », créateur de l'univers. Il tente d'apporter la paix et l'harmonie dans le monde.  
 

Maeda Sensei vit au Japon et vient régulierement en Europe dans le cadre stages de Waraku.

 

Plus d'info sur www.waraku.fr

J'avais beaucoup entendu parlé a propos de Kishi Sensei, mais je ne pouvais pas comprendre ce qu'il faisait quand il pratiquait le Seiki soho. Ce n'etait pas du shiatsu, ni une thérapie cranio-sacré, ni un traitement fascia, ni du reiki.  Non, c'etait du seiki, vivant et travaillant dans la résonance, de retour à la source, suivant une approche intuitive qui apporte espace et mouvements dans le corps, l'exercise spontané du corps encore appelé  "katsugen". Une réaction spontanée que connait notre corps et notre esprit, mais qui a été oubliée avec notre éducation, nos émotions, nos traumatismes.

 

En Novembre 2009, j'ai assisté à mon premier atelier organisé par Frans Copers à Gand, Belgique avec Kishi Sensei et son épouse et partenaire Seiki, Kyoko Kishi. Cela m'a également permis d'entrer en contact avec le Waraku. J'ai eu l'occasion de participer à une tournée au Japon avec Kishi Sensei et Kyoko, en Septembre 2011. Un voyage inoubliable où Kishi a partagé avec nous les racines de Seiki et du shiatsu,  ohyakudo et misogi (purification par l'eau) ainsi que l'art du Budo.

Kishi Sensei nous a quitté en octobre 2012.

 

Sa femme et compagne du Seiki, Kyoko Kishi continue son travail et la diffusion de cet art du toucher unique.

Plus sur le Seiki ->

 

Livre "Seiki - La vie en résonance" par Akinobu Kishi et Alice Whieldon

Mes voyages au Japon ont apporté une dimension supplémentaire à mes études de Shiatsu, Reiki,  Seiki et Waraku. J'ai été très sensible au Japon à:

 

  • la nature: magnifique, durable, en relation avec les éléments et les "kami" ou dieux associés à ces éléments.

  • la culture du japon ancestral, les différents budo ou "art" ... cérémonie du thé, arrangement floral, la calligraphie, la poterie, le théâtre nô, arts martiaux comme l'Aïkido, le Waraku.

  • l'attention aux petits détails, la présentation de l'art de l'emballage, de la perfection, ou la non-perfection, le wabi-sabi...

  • l'art de l'architecture, des temples antiques, des maisons de thé, des maisons de samourai, mais aussi projets artistiques contemporains à fort impact écologique et socio-démographique (comme sur les îles Naoshima).

Yuichi Kawada 
Akinobu Kishi et
Kyoko Kishi
Hiramasa Maeda 

LE JAPON